Un député istiqlalien tire à boulets rouges sur le bilan du gouvernement

Le député Abdessalam Lebbar, président du groupe de l’Istiqlal, a tiré à boulets rouges sur le bilan du gouvernement d’El Othmani, estimant que les Marocains pâtissent davantage de ses performances que des conséquences de la pandémie du Coronavirus.

Le gouvernement continue à faire fi de toutes les dispositions qui pourraient soutenir les foyers marocains et protéger leur pouvoir d’achat, a-t-il chargé, soutenant que tous les chantiers évoqués par le chef de gouvernement n’existent que dans son programme électoral et n’ont pas été exécutés durant les quatre années de son mandat.

Le député, qui intervenait mardi lors de la séance mensuelle publique de la chambre des conseillers, a également tancé le gouvernement à propos du nouvel impôt de 1,5% sur les revenus salariaux annuels de 120.000 DH et plus, prévu dans le projet de loi de finances 2021, soulignant que les fonctionnaires qui perçoivent un salaire mensuel de 10.000 DH ne doivent pas être visés au regard des frais de scolarité et de soins de santé privés rendus nécessaires par la situation affligeante des services publics.

Il a de même noté que le Maroc va perdre 10 points du taux de croissance à cause de la sécheresse et de la gestion catastrophique des conséquences économiques de la pandémie, appelant le chef de gouvernement à faire montre d’autocritique pour reconnaître son incapacité à trouver des solutions.